MOUVEMENT CHRÉTIEN DES CADRES ET DIRIGEANTS

Accueil > > LA Newsletter > 41 juillet 2014 > À Toulouse, le 30 mars : Existe-t-il des marges de manœuvres pour manager (...)

À Toulouse, le 30 mars : Existe-t-il des marges de manœuvres pour manager dans un environnement où l’urgence fait loi ?

Comment répondre aux exigences de rapidité et d’immédiateté du monde actuel tout en gardant une spiritualité active qui implique recul et discernement ? Comment ne pas se mettre en dehors du monde, tout en se plaçant hors des contingences temporelles à court terme ? Comment nourrir une spiritualité qui nous permette de mieux vivre les réalités de l’entreprise d’aujourd’hui ? Que nous dit l’évangile ? Chacun de nos intervenants a apporté des éléments de réponses.

Dans un contexte de marché mondialisé et de concurrence exacerbée, la prédominance de la finance et la recherche du gain maximum et immédiat, entraînent les dirigeants à manager les entreprises dans l’urgence. Mais est-ce une fatalité ? Comment sortir de l’urgence permanente pour s’attacher à l’essentiel ? Comment modifier nos pratiques pour ne pas oublier que l’homme, son développement et son épanouissement sont des facteurs clés de performance et de pérennité de l’entreprise ?

Garder la tête froide, faire un pas de côté pour prendre de la hauteur et le temps de l’analyse et enfin vivre sa vie dans l’Esprit du Christ : 3 temps auxquels nous a invités Marie-Christine Bernard, théologienne et coach de dirigeants d’entreprises. Elle appelle à l’urgence d’un management qui saura gérer et garder à un niveau acceptable ces périodes d’urgence, qui connaisse la nature humaine, mélange unique de puissance et de fragilité.

Remettre l’humain au cœur de la performance de l’entreprise, a plaidé de son côté, le médecin et coach Françoise Bénichoux pour qui la dictature du court terme appelle la pseudo-performance : celle qui provoque un effet positif sur la finance mais entraîne une baisse de la productivité des équipes par épuisement et anéantit la capacité à innover en générant le sentiment de ne plus pouvoir faire un travail de qualité.

Pour Eric de Saintignon, directeur du site Airbus Defence & Space de Toulouse, il est nécessaire d’avoir une vision globale, de développer le sens d’un certain degré de liberté pour répondre finement à la réalité locale, de savoir expliquer, être solidaire. En un mot ne pas perdre de vue son humanité : telles sont les attitudes et savoir-être d’un manager qui doit traiter des situations de véritables urgences.

Marc et Chantal Schlumberger

Tout voir

Régions

  • FIL D'ACTUALITÉ