MOUVEMENT CHRÉTIEN DES CADRES ET DIRIGEANTS

Accueil > > LA Newsletter > 67 avril 2017 > En route vers Pâques : le 3ème dimanche de Carême vécu par le secteur (...)

En route vers Pâques : le 3ème dimanche de Carême vécu par le secteur d’Orléans

« Le Seigneur est-il au milieu de nous, oui ou non ? » Telle est la phrase qui termine la première lecture de ce dimanche pendant lequel une quarantaine de membres de la région Centre se sont réunis au Carmel de Micy. Cette phrase prononcée par Moïse dans le désert, alors que le peuple se révolte contre lui, est toujours d’actualité, mais la question se transforme en affirmation.

Ce dimanche vécu dans le cadre serein du Carmel de Micy s’est déroulé en quatre étapes :
— Guy Basset, membre (laïc) d’une équipe et ancien professeur au séminaire interdiocésain d’Orléans, a décortiqué un passage de l’Exode (17, 3-7). Dans ce texte, en apparence clair et simple, Moïse est mis en cause ; en tant que chef il prend ses responsabilités en suivant les conseils du Seigneur. Véritable leçon de management : le chef en tête accompagné par plusieurs anciens.

— La messe célébrée par le père Panis, aumônier de secteur à Orléans, est partagée avec les carmélites.

— Le repas « tiré des sacs » est l’occasion de faire connaissance des membres d’équipes d’Orléans, de Tours et de Blois.

— Le père Louis Raymond, missionnaire du Sacré-Cœur qui accompagne l’après-midi nous renvoie d’abord à l’appel du CCFD : « Transformons la clameur du monde en espérance ». Si nous ne pouvons pas résoudre tous les problèmes du monde, nous pouvons à notre niveau répondre à cette clameur. Le cri des hommes nous réveille au cœur de notre nuit, au cœur de notre vie. La clameur des migrants nous appelle à considérer l’autre comme une chance et non comme une menace. Nous sommes invités à la rencontre, au changement de regard.

Puis c’est le message de Pâques du pape François qui nous interpelle : « L’autre est un don. La Parole est un don ». Le pauvre Lazare devant la porte du riche ne représente pas un obstacle gênant, mais un appel à nous convertir et à changer de vie.
Par petits groupes d’échange, les participants ont réagi aux trois piliers de ce temps de Carême : Prière, Partage et Pénitence. Pour que notre jeûne, notre Carême soit agréable au Seigneur, quels sont les déplacements que nous avons à exercer dans nos vies personnelles, dans nos relations aux autres, nos relations à la création ?

Jacques Lemaréchal et Hélène Vieillot


Tout voir

Régions

  • FIL D'ACTUALITÉ