MOUVEMENT CHRÉTIEN DES CADRES ET DIRIGEANTS

Accueil > > LA Newsletter > 55 janvier 2016 > « Fils d’Abraham, L’islam et nous »

« Fils d’Abraham, L’islam et nous »

Une dizaine d’années après les attentats du 11 septembre 2001, les relations entre le monde chrétien et le monde musulman se sont encore dégradées : sortira-t-on un jour du rapport ami/ennemi et parlera-t-on de paix ? Les interventions du cardinal Martini effectuées au lendemain de cet attentat et aujourd’hui rassemblées restent d’actualité, méritent d’être méditées et nous redonneront un peu d’espérance.

Qui sommes-nous et qui est l’islam ? C’est à partir du chapitre 21 de la Genèse que le jésuite et ancien archevêque de Milan, décédé en 2012, invite à aider les nouveaux venus à s’insérer dans la nation hôte, à en accepter les lois et usages sans exiger de traitements privilégiés. Il leur faut aussi assimiler un noyau minimum des valeurs du pays d’accueil, condition pour établir le nécessaire dialogue interreligieux. L’islam témoigne de la primauté de Dieu sur toute chose et de son exigence de justice, et, tôt ou tard, il devra réussir à donner sens à sa religion au sein de la modernité et saisir la valeur de la distinction entre foi et civilisation. Alors ne nous lançons pas dans de grandes discussions théologiques mais dans un dialogue sur les valeurs réellement incarnées dans nos vécus… En conclusion de ce premier discours repris : « pas de prosélytisme envahissant mais au contraire, donnons l’image d’une communauté façonnée par l’Évangile et l’Eucharistie, empressée dans la charité... »

Le deuxième discours nous permet de réfléchir sur terrorisme, représailles, légitime défense, guerre et paix. En Genèse 4, Dieu dit « aussi bien, si quelqu’un tue Caïn, on le vengera 7 fois ». Or nous voudrions comprendre, juger, en finir avec le terrorisme... Mgr Martini nous incite à voir les points de vue divergents, les préjugés, à attendre et prier pour ouvrir au dialogue. Méditons Luc 13,1-5 et au lieu de chercher un coupable, sachons-nous repentir et vivre, c’est ce à quoi le Christ nous appelle. Pour finir, le prélat italien soulève trois questions qui doivent continuer à nous interroger : pourquoi en arriver à tant de cruauté ? Pas de tolérance pour les paroles et les gestes de haine ! Le type d’opérations menées demeurent-elles dans les limites de la légitime défense, seront-t-elles efficaces ? Écoutons le Christ qui nous invite à changer d’échelle de valeurs et de vie.

Bernard Chatelain

Fils d’Abraham - L’islam et nous
Carlo Maria Martini, Parole et Silence 2015, 116 pages - 10 €

Tout voir

Régions

  • FIL D'ACTUALITÉ