MOUVEMENT CHRÉTIEN DES CADRES ET DIRIGEANTS

Accueil > > LA Newsletter > 57 mars 2016 > « Guerre, pétrole et radicalisme. Les chrétiens d’Orient pris en étau (...)

« Guerre, pétrole et radicalisme. Les chrétiens d’Orient pris en étau »

Directeur de l’AED (Aide à l’Église en Détresse), Marc Fromager décrypte dans cet ouvrage les enjeux religieux, politiques et énergétiques qui traversent le Moyen-Orient, berceau de la civilisation avec la riche et prestigieuse Mésopotamie où est née l’écriture. C’est aussi la patrie d’Abraham originaire de Ur, ville chaldéenne aujourd’hui en Irak.

Dans les années 90, les interventions militaires américaines ont placé cette zone sous les feux de l’actualité. Et depuis 2014, l’instauration du califat de Daech à Mossoul (anciennement Ninive, grand centre du christianisme oriental) a été un coup de tonnerre pour la communauté internationale. Le Moyen-Orient souffre de l’influence grandissante du wahhabisme radical prôné par l’Arabie saoudite et le Qatar pour ramener l’islam à sa pureté primitive. Les réflexes identitaires pour conserver une spécificité culturelle face à la domination américaine et la conversion massive de personnes, y compris musulmanes, au christianisme dans le monde (Indonésie, Afrique…) génèrent chez nombre de musulmans une certaine crainte.

Le grand retour de la Perse chiite pour devenir patron du Moyen-Orient face à l’Arabie Saoudite, la découverte d’immenses gisements de gaz, véritable enjeu énergétique de demain avec l’épuisement du pétrole, le projet de construction d’un gazoduc géant vers l’Europe, refusé par Bachar El Assad, et les ventes d’armes achèvent de rendre la situation régionale instable voire incompréhensible.

À la lecture de ce livre, tout aussi passionnant que clair sur les intérêts multiples en jeu, nous avons le tournis. Néanmoins, il existe quelques motifs d’espérer. L’Église en Orient pourrait renaître de façon spectaculaire comme ce fut le cas de manière surprenante en Ukraine après 80 ans de répression soviétique. Les conversions bien que discrètes en terre d’Islam se multiplient, le nombre de chrétiens (certes pas d’Orient, ce sont des travailleurs venus d’Asie) s’accroît vite du fait de l’émigration économique. Enfin, les modérés dans les pays arabes se mobilisent lentement à l’image des Égyptiens qui ont changé de cap et de président.

Antoine de Montety

Guerre, pétrole et radicalisme. Les chrétiens d’Orient pris en étau
Marc Fromager, Éditions Salvator Diffusion 2015, 181 pages - 20 €

Tout voir

Régions

  • FIL D'ACTUALITÉ