MOUVEMENT CHRÉTIEN DES CADRES ET DIRIGEANTS

Accueil > Qui sommes-nous ? > L’équipe > La réunion affaire de tous

La réunion affaire de tous

La réunion est le cœur de la vie d’une équipe. Sa qualité suscite progressivement la fidélité de chacun à son équipe et au Mouvement. Elle ouvre un chemin de conversion qui permet de s’approprier la mission du MCC.
Chaque équipe doit trouver son style, son rythme de rencontres -au moins une fois par mois- et choisir son mode de fonctionnement.

- Types de réunion ou manières de procéder

— La première, développée ci-dessous, procède à partir d’un sujet choisi
par l’équipe.

— La seconde, appelée « Chemin d’Emmaüs » (développée page 18), part d’une situation ou d’un événement particulier et personnel, même s’il a une dimension plus large (sociale, économique, politique). Elle convie chacun et l’équipe à une démarche de discernement et d’action.

— La troisième est toute consacrée à un temps de prière en équipe à partir de l’Écriture Sainte (voir sur ce point l’ouvrage Chemin d’Emmaüs,
pp.107-112).

La réunion d’équipe n’est pas un débat d’idées : chacun s’implique
personnellement en exprimant sa manière de se situer, sa réflexion,
éventuellement les choix qu’il a été amené à poser par rapport au sujet
retenu.

- Déroulement d’une réunion

Plusieurs formules sont possibles. Elles doivent viser à faire de la réunion
un temps fort, qui évite de dériver vers des conversations générales, sans implications suffisantes des participants.

Après un temps de détente (un plat ou dessert...) permettant à chacun de faire un « break » par rapport à la journée professionnelle, en veillant à ne pas le laisser déborder sur le temps convenu pour démarrer, on peut suivre le déroulement suivant.

— Tour de table bref pour faire part d’un fait marquant vécu par tel ou tel ; c’est aussi le moment de donner des nouvelles sur la vie du
Mouvement, de l’Église locale, etc.

— Partage d’Écriture, le faire à ce stade permet d’être sûr de lui consacrer le temps voulu. On peut aussi choisir de le faire au milieu de
la réunion plutôt qu’à la fin. Chacun indique comment cette parole touche son cœur et sa vie.

— Partage sur le thème. On suivra la modalité proposée par ceux qui
l’ont préparée. Lorsque la réunion tend à dériver vers un débat impersonnel ou d’idées l’animateur pourra demander que l’on procède à un tour de table.

Quelle que soit la méthode choisie, l’important est de partir de ce que nous vivons, de parler en « je » plutôt qu’en « on », d’aller vers une lecture de foi de la réalité, pour y discerner la présence du Seigneur et ce qu’Il nous appelle à transformer dans nos vies et notre milieu.

— Conclusion et prière finale
Ce temps est souvent amputé. L’accompagnateur aidera l’équipe à une
courte relecture de ce qui vient d’être vécu et partagé, à reformuler les
paroles fortes entendues, les convictions exprimées, les conversions
auxquelles on se sent appelé. L’animateur de la réunion invite alors à une prière où chacun peut rendre grâce au Seigneur pour ce qui l’a fait croître en vérité et en liberté, où l’on confie au Seigneur ses intentions et sa volonté de conversion sur les points que l’échange a mis en lumière. Cette prière ne conclut pas la réunion mais elle aide à repartir « par un autre chemin... »

Tout voir

Régions

  • FIL D'ACTUALITÉ