MOUVEMENT CHRÉTIEN DES CADRES ET DIRIGEANTS

Accueil > Publications > Vies d’équipe > Vie personnelle et vie spirituelle > Se comparer, devenir ce que nous sommes

Se comparer, devenir ce que nous sommes

Avec le développement des réseaux sociaux sur internet, la tentation de nous comparer aux autres nous guette. Internet offre la possibilité de montrer l’image que l’on veut de soi. Pourtant chacun n’y présente qu’une facette de lui-même, mais cela peut générer envie ou autodépréciation. Il devient très tentant de forger notre identité en fonction de ce que les autres nous renvoient. Les JP de Paris-Île de France ont préparé cette vie d’équipe pour leur week-end de mars et nous la partagent.

- 1er temps
Certaines comparaisons nous font grandir, nous poussent à devenir meilleur, à dépasser nos limites et à nous accomplir pleinement. En relisant ma vie, quelles sont les comparaisons, les figures d’identification - parmi mes proches, mes collègues, mes amis, des personnalités que j’admire - qui m’aident à me réaliser et à donner sens à ma vie ? En quoi, pourquoi ?

- 2ème temps
Certaines comparaisons nous rendent malheureux, car elles sont sources de jalousie, de convoitise ou de dénigrement de notre personnalité. Quelles comparaisons dans ma vie professionnelle, affective ou relationnelle, m’empêchent de me construire, de prendre ma vie à bras le corps pour choisir, m’éloignant de mon réel et m’ôtant une part de mon énergie pour aller de l’avant ?

- 3ème temps
Dans une société fondée plus souvent sur le paraître que sur l’être, quels moyens je prends pour être à l’écoute des intuitions ou des appels les plus profonds en moi-même ? Quelles sont les résistances que je leur oppose ? Pourquoi ? Changer mon univers extérieur (par exemple mon environnement ou mon métier) ou me changer moi-même, où est la vérité d’être dans mon rapport au monde ?

- 4ème temps
« Deviens ce que tu es, deviens ce à quoi tu es appelé ». Au moment de son baptême, Jésus reçoit son identité : « Tu es mon fils bien-aimé » (Mt 4,16-17). C’est aussi mon identité de chrétien. En ai-je conscience ? La Parole de Dieu est-elle source à laquelle je me désaltère pour accueillir ce regard de Dieu qui me libère de mes déterminismes et fait de mes faiblesses un chemin de vie ? Dieu dit à Abraham : « Va vers toi-même » (Gn 12,1).

Isabelle, JP Paris et Françoise

Tout voir

Régions

  • FIL D'ACTUALITÉ