MOUVEMENT CHRÉTIEN DES CADRES ET DIRIGEANTS

Accueil > > LA Newsletter > 59 mai 2016 > "Tout s’accélère" : un film à voir pour le Congrès ! L’interview du (...)

"Tout s’accélère" : un film à voir pour le Congrès ! L’interview du réalisateur

L’auteur de ce documentaire en salles depuis le 20 avril, Gilles Vernet, sera l’invité de notre Congrès, tout comme certaines personnalités du film, le scientifique et philosophe du temps Étienne Klein ou le sociologue et philosophe allemand Hartmut Rosa. L’ancien trader devenu instituteur dans le 19ème arrondissement de Paris explique comment son film a changé son rapport au temps.

« Il y a eu un changement majeur qui, à lui seul, a profondément modifié mon rapport au temps et à l’empressement de notre société : la méditation. Cette pratique essentiellement fondée sur la respiration (ce réflexe vital dont on a tendance à oublier l’influence sur notre mental et nos ressentis) permet de retrouver un ancrage dans le temps. Si elle s’apparente par certains aspects à la prière, la méditation présente l’immense intérêt de nous apprendre à faire face au « vide » du temps, ce vide apparent qui nous fait souvent peur en nous renvoyant à nous-mêmes.

Par ailleurs j’ai petit à petit réalisé à quel point j’étais pris dans une addiction aux écrans. Télévisions, ordinateurs fixes, portables, smartphones ou tablettes, ont envahi notre quotidien. C’est particulièrement perceptible chez les enfants et les adolescents. J’avertis chaque année mes élèves des dangers de cette addiction. Mais il ne faut pas oublier qu’ils ne font le plus souvent que nous singer…

Par habituation l’omniprésence des écrans est perçue comme « normale ». Il y a même des écrans aujourd’hui dans certaines boulangeries ou chez le dentiste ! Pourtant toutes ces heures durant lesquelles ils monopolisent notre attention, ce sont autant d’heures perdues pour autre chose. Comme le dit Étienne Klein dans le film « Il faut veiller à ne pas se mentir à soi-même… Quand on manque de temps pour l’essentiel, il faut se demander si ce qu’on appelle essentiel est vraiment essentiel. »

Alors j’ai fait le choix d’en limiter l’usage, en particulier à la maison. Nous avons appris à nous surveiller mutuellement en famille pour contenir cette véritable compulsion. Je mets le plus souvent possible mon smartphone en mode silencieux et sans vibreur afin de ne plus être sans cesse averti des messages entrants. C’est fou le temps que j’ai ainsi reconquis. »

Propos recueillis par Robert Migliorini

2016-France-81 minutes-Documentaire : bande annonce

Lire la chronique de ce film

À surveiller : une interview complète de Gilles Vernet dans le numéro de septembre de Responsables

Tout voir

Régions

  • FIL D'ACTUALITÉ