MOUVEMENT CHRÉTIEN DES CADRES ET DIRIGEANTS

Accueil > > LA Newsletter > 38 avril 2014 > Un baromètre pour mesurer le rôle et le dynamisme des sociétés (...)

Un baromètre pour mesurer le rôle et le dynamisme des sociétés civiles

Le CCFD-Terre Solidaire en partenariat avec l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), a publié le 13 février la première édition du baromètre des sociétés civiles - L’autre visage de la mondialisation.

A l’instar du baromètre « Crise-Pauvreté » régulièrement publié du Secours Catholique, ce nouveau « Baromètre  » prendra chaque année le pouls des dynamiques sociales dans le monde. Des analyses par région et par pays permettent d’appréhender le rôle joué par les sociétés civiles dans la transformation sociale et dans les relations internationales.

Les résultats ont été obtenus sur la base d’un questionnaire adressé aux organisations partenaires du CCFD-Terre Solidaire dans 41 pays : ils reflètent le dynamisme des sociétés civiles tel qu’il est perçu, vécu et évalué par les acteurs qui les constituent. Rappelons que le soutien du CCFD-Terre Solidaire à ses partenaires porte sur plusieurs domaines : la souveraineté alimentaire, l’éducation, la promotion des femmes dans le développement, la prévention et résolution des conflits, l’économie sociale et solidaire, les migrations internationales...

Voici quelques résultats du classement :
— Le Sénégal, premier ! Depuis 10 ans, il existe en Afrique un contexte international et local très favorable au développement des sociétés civiles qui ont réussi à impulser de réelles dynamiques.
— La République démocratique du Congo est en 3ème position dans le classement pondéré. Ce résultat surprenant est dû au fait que les associations arrivent à se mobiliser même dans un contexte de guerre violente.

La première édition 2013 de ce Baromètre attire l’attention sur des avancées que l’on peut mettre au crédit des sociétés civiles :
— Au Tchad, la société civile est parvenue à surmonter les clivages ethniques, confessionnels et régionaux, et à bâtir une plateforme nationale dont l’agenda fait office de programme politique d’une transition démocratique encore à venir.
— Au Brésil, en Bolivie et plus largement en Amérique Latine, les organisations sociales sont parvenues à obtenir des gouvernements la mise en œuvre de politiques redistributives, d’ampleur inédite.
— En Tunisie, une coalition d’organisations de la société civile a élaboré les propositions qui ont permis de sortir de la crise politique dans laquelle se trouvait le pays après l’assassinat de deux leaders politiques et de finaliser la rédaction de la nouvelle constitution.

Pierre Lajarige, Délégué MCC au CCFD

Consulter le baromètre

Tout voir

Régions

  • FIL D'ACTUALITÉ