Au boulot ! – Manifeste pour le travail

////Au boulot ! – Manifeste pour le travail

C’est sous la forme d’un livre entretien avec le journaliste Denis Lafay, que Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, expose la vision du syndicat réformiste devenu majoritaire dans le privé lors des élections en 2017, face aux nouveaux défis qui affectent le monde du travail : principalement la mondialisation et la transition numérique.


Cette longue interview (près de 200 pages) constitue une bonne synthèse des principes et actions de la CFDT pour ceux qui connaissent l’histoire de la centrale syndicale et suivent ses revendications et ses luttes largement médiatisées. Pour les plus jeunes (particulièrement ceux qui ne travaillent pas dans les grands groupes et l’administration), elle peut être l’occasion d’entrer plus avant dans sa vision et d’y trouver un lieu d’engagement et de réflexion. N’y a-t-il pas « une course contre la montre engagée afin de capter les travailleurs d’autres horizons » ? conclut Laurent Berger.

Oui, la CFDT a toujours ancré ses valeurs sur la défense du travail « une expérience fondatrice de l’individu » mais -précision- « qui doit aller au-delà de la rémunération ». Le « compromis fordiste », caractérisé par une contrepartie salariale à des concessions qui peuvent affecter l’environnement par exemple est dépassé. La vision est dorénavant globale car les défis le sont. L’auteur déplore la posture permanente du patronat à ne qualifier le travail que comme un « coût » pour l’entreprise et celle des pouvoirs publics à n’appréhender le travail que sous l’angle de l’emploi. L’entreprise est un lieu d’épanouissement, d’engagement, de responsabilités partagées et il y a tant de discriminations par ailleurs !

Oui, la CFDT est réformiste et en faveur du dialogue social. Mais, précise Laurent Berger, l’entreprise n’est pas un bien commun ; elle est plutôt « un projet collectif avec capital et travail », « un projet qui fédère des acteurs mus par des intérêts divergents » ! Rechercher la négociation et vouloir favoriser le dialogue social s’arriment à cette réalité première.

La CFDT veut être un syndicat moderne inscrit dans la logique du futur mais avec les moyens démocratiques du dialogue et du débat.

[/Pierre Barrault, responsable de région Yvelines-Val-d’Oise/]

Au boulot ! – Manifeste pour le travail, Laurent Berger, Denis Lafay, Éditions de l’Aube, 192 pages, 2018, 17 €

2018-06-08T11:00:30+00:00