C’est reparti pour les rencontres d’équipe ! Comment aborder ce recommencement ?

////C’est reparti pour les rencontres d’équipe ! Comment aborder ce recommencement ?

En septembre, les équipes commencent à se retrouver. Voici quelques évidences pour ce moment précieux, nées de l’expérience de deux accompagnateurs d’équipes.



— Un temps pour savoir d’où l’on part et pour se présenter à frais nouveaux

Un premier tour de table permettant de partager quelques découvertes faites lors du temps de vacances est souvent fructueux.

Si le bilan n’a pas été fait en fin d’année scolaire, avant les vacances, c’est l’occasion de relire l’année écoulée pour mieux voir comment aller de l’avant, exprimer les désirs et les souhaits de chacun, partager nos déceptions, les découragements parfois suite à certains départs.

Prendre le temps d’accueillir les nouveaux, être inventifs pour déployer l’hospitalité, bref trouver ce qui va aider à tisser ou retisser les relations.

L’accompagnateur peut aider par un petit mot à donner sens et à encourager le passage et le recommencement : confiance à trouver, nouvel équilibre pour une équipe qui a perdu des membres…

— Un sujet ?
Au lieu de proposer un thème comme à l’accoutumée, choisir de faire un partage spirituel qui impliquera plus les membres, prendre un temps de prière (voir Prièrelien vers prière de Françoise]), comme un dialogue contemplatif (voir la [vie d’équipe) ou un partage d’Évangile : celui qui nous réunit, c’est bien le Christ. C’est le socle. Fonder l’année sur Lui qui a dit : « quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux » (Mt18,20).

S’il est possible d’avoir un temps d’équipe un peu plus long : se réunir par exemple un samedi après-midi, où chacun sera plus disponible qu’après une journée de travail, avec un temps convivial plus conséquent.

Si cela ne se fait pas habituellement, le responsable d’équipe et l’accompagnateur peuvent préparer ensemble la rencontre et faire un point sur l’équipe.

Si le responsable de l’équipe change, une rencontre avec l’ancien responsable ainsi qu’avec l’accompagnateur est souhaitable.

Et pourquoi ne pas relire la charte du MCC ou prendre tel passage du livre du MCC qui vient de paraître : Dieu s’intéresse-t-il à notre travail ? La réponse du MCC.

— Tous à vos agendas
Une bonne prévision encourage la participation active de tous : se donner un ou deux objectifs pour l’année, programmer une rencontre plus exceptionnelle en cours d’année qui prendrait la forme d’un temps de récollection, rappeler la date du Congrès national pour relier à la vie du mouvement !

Expérimenter la disponibilité : la vie d’équipe c’est déjà un service du Seigneur dans la fidélité.

Sœur Françoise Alexandre, frère Robert Migliorini

2018-07-09T11:36:22+00:00