Carême sur la toile : 40 jours qui se conjuguent au pluriel

////Carême sur la toile : 40 jours qui se conjuguent au pluriel

Les temps de retraites de Carême peuvent être désormais nomades. De l’ordinateur à la tablette en passant par le téléphone. La communauté des internautes se prépare jusqu’au 5 avril à Pâques. Panorama des principales initiatives sur le web.


Carême dans la ville a lancé sa 13ème édition. L’initiative au début de ce millénaire de quelques étudiants férus alors d’internet a pris de l’ampleur. Le site des pionniers est devenu la référence en ce domaine. Une communauté de 80 à 100 000 internautes est désormais fidèle au rendez-vous proposé par les religieux dominicains du couvent de Lille et plus largement de la province de France. Les pays africains se connectent de plus en plus. Une équipe dédiée – dont deux permanents et des bénévoles – assurent le service de ce temps de retraite quotidien dont les messages arrivent gratuitement par mail. Cette année, l’équipe propose des méditations et des liens pour des temps de prière centrés sur un trésor de la vie chrétienne, la joie. Exactement à partir du thème : « Pour que ma joie soit en vous ». Des intentions de prière peuvent être déposées sur le site. Une famille de sites est née depuis 2011, à la suite de « Carême dans la ville », dont, récemment, une proposition complémentaire pour les enfants, Théobule. Avec « Signe dans la Bible », Retraite dans la ville complète son offre d’une Parole de Dieu lue, méditée et ouverte sur le monde. Cette année encore une nouvelle présentation est proposée, adaptable à tous les écrans. Autre innovation en 2015, des rencontres locales, animées par des représentants des fraternités dominicaines. Du virtuel au concret, l’occasion de se retrouver très concrètement.

Et encore :

—  Le parcours CROIRE, en partenariat avec le diocèse de Lyon : « Jeûnez, priez, partagez, en communion avec les Chrétiens d’Irak. » Vidéos, chants, commentaires d’Évangile accompagnent les étapes de ce parcours de Carême solidaire, associant le groupe Bayard et le diocèse de Lyon.

— Retraite en ligne de la famille ignatienne sur Notre Dame du Web : « Écoutez et vous vivrez »

— Avec une équipe carmélitaine : « Quand l’amour transforme… : petit pas pour une vie au large ». À découvrir alors que se célèbre le 5ème centenaire de la naissance de sainte Thérèse d’Avila. Un message électronique le vendredi, pour télécharger le contenu de la semaine. Témoignages, méditation, version audio, piste d’approfondissement sur internet.

—  « J’ai soif ! » (Jean 19,28). 3 fois par semaine un mail invitant à écouter les méditations de Mgr Beau, évêque auxiliaire de Paris, accompagnées de chants.

— Avec le CCFD-Terre solidaire pour les projets portés cette année

— « J’ose une pause » : avec l’équipe internet du diocèse de Valence. Un mail quotidien. Méditation, commentaire audio.

 Sans oublier les cycles de conférences de Carême organisées dans les diocèses. Parmi celles-çi, à la cathédrale de Metz, sur le thème : exercices d’admiration mutuelle, Catholicisme en dialogue

Robert Migliorini

2018-08-28T09:15:05+00:00