Cinq éloges de la rencontre

////Cinq éloges de la rencontre

Ce sont cinq rencontres entre catholiques et croyants d’autres religions ou athées auxquelles nous convie ce livre, fruit des conférences de carême 2015 de Metz qui avaient pour thème « exercices d’admiration mutuelle ». Elles nous décentrent, nous ouvrent l’esprit et dilatent notre cœur, nous faisant prendre conscience de l’enrichissement que la vision d’un autre peut apporter à notre foi.


Le christianisme n’est pas tout pour dire et comprendre Dieu, il a besoin de ses frères judaïsme et Islam : c’est la conviction d’Alexis Jenni qui a découvert à Istanbul musique, poésie et Coran, « tous ces biais qui parlent merveilleusement de Dieu ». Musulmane, Karima Berger lui répond par son admiration pour la Vierge, son incompréhension de la trinité, et cite ces intellectuels français qui lui ont fait redécouvrir sa religion. Elle avoue sa résistance au discours sur l’amour (due à la violence de la colonisation) et au sacrifice du corps et prône « l’accueil du non pareil, l’hospitalité spirituelle ».

La rencontre de Jean Duchesne et Dan Arbib nous invite à partager ce que « les juifs ont reçu avant nous et qui ne leur a pas été retiré » et à prendre conscience que notre entrée en dialogue est volonté de Dieu. Pour Dennis Gira et Eric Rommeluère, le bouddhisme est quête de quelque chose de plus grand que nous, même si on ne le nomme pas Dieu… Le catholique alsacien Michel Deneken reconnaît quant à lui, tout ce qu’ont apporté les couples mixtes, avant qu’Elisabeth Parmentier, pasteure, nous dise son admiration pour l’Église « capable de communiquer aux générations à venir l’espérance à partir de la foi » et encourageant à la prière avec les frères séparés, signe de reconnaissance de la diversité des charismes…

Enfin l’humaniste non croyante Julia Kristeva loue, chez Monseigneur Dagens, sa recherche de l’expérience intérieure : celle qui a fondé la morale chrétienne de la foi, en lui permettant de succéder à la morale antique. Elle interroge l’Église sur sa conception de l’amour, incluant agape et eros depuis Benoît XVI. En réponse, Mgr Dagens cite Jean Vanier, homme de tendresse, de douleur et d’émerveillement. Il incite à vivre les ruptures de traditions et de transmission, non comme catastrophes mais appel à des métamorphoses. Et évoque Madeleine Delbrêl pour qui c’est l’amour qui fait renaître.

Bernard Chatelain

Cinq éloges de la rencontre

Mgr Dagens, Alexis Jenni, Julia Kristeva – Albin Michel 2015, 248 pages – 16 €

2015-09-16T12:16:05+00:00