Des globe-trotteurs au service des activités internationales du MCC !

////Des globe-trotteurs au service des activités internationales du MCC !

« 52 pays visités et surtout, des milliers de rencontres » voilà ce qui a nourri la vie des Boulnois en 41 ans de mariage : rien de banal !! Jocelyne et Bruno ont choisi de vivre une vie d’expatriés sous le regard, le sourire et la complicité bienveillante des diverses cultures rencontrées.


Après avoir vécu 21 ans à l’étranger en 40 ans de vie professionnelle dans l’aéronautique, la dimension internationale dans toute sa diversité, y compris culturelle et religieuse, ne cesse de les interpeller. Pour eux, exercer la responsabilité de représentants de l’activité internationale du MCC c’est « nous faire sortir de nos regards ethno-centrés et entrer dans la dimension de notre « maison commune » soulignent-ils. Les Boulnois ont donc une belle mission de « veilleur/éveilleur » au sein du mouvement afin de coordonner, développer différentes actions et communiquer sur le MCC à travers des retours d’expériences à l’international (cf. la lettre de mission des responsables nationaux).

Présents au MCC depuis 1992, les Boulnois n’ont jamais cessé de s’investir dans le mouvement mais au contraire, ils ont voulu vivre toute la richesse d’une telle démarche mettant le « Voir- Discerner- Agir » au cœur de la relecture continue de leurs vies et au service de responsabilités économiques et sociales. Très sollicités même en France ! Jocelyne et Bruno ont accepté de nombreuses missions : responsables de secteur, responsables de région PACA, créateurs d’équipes d’expatriés à Singapour et à Pékin, accompagnateurs spirituels d’équipe JP, puis tout récemment, responsables de l’activité internationale du Mouvement.

Le Congrès est pour eux une belle occasion d’inviter la dimension internationale. Deux assemblées en seront témoin : la grande assemblée du samedi après-midi sur « l’Afrique au cœur du mouvement » et – l’assemblée interactive sur « Le temps vu par les autres (cultures et religions) ».

Malgré une envie irrésistible de vagabonder aux quatre coins de la terre, Jocelyne et Bruno se verront quand même bien obligés de revenir sur le sol français de temps à autres pour retrouver leurs 4 enfants et gâter leurs 5 petits-enfants d’histoires rocambolesques !

[/Maylis Rech/]

2016-05-23T08:59:25+00:00