Du dernier rang – Les femmes et l’Eglise

////Du dernier rang – Les femmes et l’Eglise

Lucetta Sciaraffia est responsable du supplément féminin de l’Osservatore Romano. Dans ce livre elle développe les points forts de son intervention au synode sur la famille. Tandis que le monde regardait l’Église avec l’espoir qu’il en sortirait quelques idées pour lutter contre la décomposition du tissu familial, les Pères parlaient d’une famille abstraite et de théologie.


L’Église croit pouvoir continuer à avancer sans rapport avec son histoire (c’est-à-dire l’histoire de l’Église des premiers siècles lorsque elle n’était pas encore cléricalisée) et surtout sans femmes alors que les missions sont les seuls lieux où les femmes trouvent réconfort, protection et aide. Quel est le point de vue de l’Église sur la différence féminine ? L’absence de réponse entraîne la marginalisation des femmes dans le monde catholique, alors que pendant des siècles, jusqu’au début du XX°, les femmes ont pu étudier, parler, contribuer à la construction de la tradition culturelle chrétienne, mais l’Église est restée entièrement étrangère à toute transformation. Il existe cependant une alternative au sacerdoce féminin : ouvrir l’Église aux femmes tout en les maintenant dans une condition de différence, véritable reconnaissance de la réalité baptismale.

Il ne s’agit pas d’imposer de nouvelles idées ou pratiques mais de faire connaître la proposition de Jésus d’égalité des hommes et des femmes. Il est des femmes que l’Église devrait savoir écouter (Simone Weil, Edith Stein, Etty Hillesum…) : elles sont parvenues à trouver des réponses quand les hommes se taisaient… Et cela malgré le forcing des adeptes de la théorie du genre, qui acceptent la séparation entre sexualité et procréation, identité féminine et maternité, alors que l’Église a maintenu une fermeture totale face à ces innovations et accusations contre la famille, symbole de répression et cause de tout mal, alors que nous savons aujourd’hui qu’une grande partie des prétendues vérités scientifiques étaient sans fondement…

[/Bernard Chatelain/]

Du dernier rang – Les femmes et l’Église
Lucetta Scaraffia, Salvator 2016, 166 pages -18,90 €

2016-10-20T08:21:50+00:00