Emmaüs, Bruno Chenu

Heureux sommes-nous

si nous ne sommes pas seuls dans notre marche

et pouvons échanger avec un compagnon de route,

quitte à élever le ton de temps à autre.

La solitude peut être une épreuve trop lourde

à porter au temps de l’individu-roi.

La parole échangée nous allège

et rend la route plus familière.

Nous nous comptons par deux

alors qu’il faut nous dénombrer trois.

En effet tu n’es jamais absent de nos rencontres,

tu habites chacun de nos dialogues

pour les ouvrir à la réalité.

Tu es la Parole à l’origine de toute parole.

O viens Seigneur Jésus,

t’introduire dans nos face-à-face,

viens nous obliger à creuser la signification

de ce qui nous arrive,

et à donner de l’élan à nos vies.

Nous croyons avoir tout compris.

Il nous manque la clef de ta venue

et de ton accompagnement

pour remettre de l’ordre dans nos mémoires,

interpréter l’histoire passée et présente,

et laisser la Parole brûler nos vies.

Bruno Chenu
Extrait de Disciples d’Emmaüs, Bruno Chenu, édition Bayard

2016-03-30T14:26:02+00:00