« Garder un MCC vivant », c’est ce qui fait bouger les responsables du secteur de Reims et environs

////« Garder un MCC vivant », c’est ce qui fait bouger les responsables du secteur de Reims et environs

Sophie et Philippe Marlière entament leur troisième année en tant que responsables du secteur Reims et environs. Si Sophie est originaire de Reims, Philippe vient du Nord. Quinquagénaires et parents de deux grands enfants, le couple a travaillé à Metz et à Lyon.


Ils se sont installés à Reims au début des années 90 pour s’investir dans une entreprise familiale de maçonnerie, métier nouveau pour eux. Tous deux se sont à nouveau reconvertis il y a quelques années comme expert en dommages et assistante de direction. Au MCC depuis 1995, ils y apprécient l’écoute et le soutien, ce qu’ils souhaitent faire partager à un maximum de personnes. Pour Sophie et Philippe, il est essentiel que le mouvement reste vivant dans le secteur et la région. Cela signifie s’ouvrir aux changements et s’élargir.

S’ouvrir aux changements, c’est savoir s’adapter aux réalités et inventer des solutions. Par exemple, leur ancien accompagnateur, préparant son départ, leur a suggéré de le remplacer par un membre de l’équipe. Après discernement de chacun, ils ont tous accepté ce nouveau mode de fonctionnement et se réjouissent d’avoir saisi cette occasion qui continue à nourrir profondément leurs échanges.

S’élargir implique, selon eux, de se renouveler en termes d’effectif sur le secteur et de multiplier les liens sur la région. Quel meilleur témoignage que celui d’équipiers rayonnant leur joie dans leurs différents lieux de vie et lors d’événements MCC ? Les membres du MCC, aimant la richesse des partages en équipe, devraient avoir à cœur de s’investir dans la vie du secteur et du mouvement. Ils en sont les pierres vivantes !

Sophie et Philippe aimeraient également rapprocher Reims et ses environs des trois secteurs voisins que forment Charleville-Mézières, Châlons-en-Champagne et Epernay afin d’avoir une résonnance régionale plus forte tout en s’enrichissant d’une plus grande diversité. Affaire à suivre !

Alexandra Vermue

2013-11-21T16:04:10+00:00