L’avenir appartient-il aux marchés financiers ?

////L’avenir appartient-il aux marchés financiers ?

Derrière cette question, il y a toute l’ignorance, l’incompréhension et les interrogations de beaucoup sur ce qui se joue dans les marchés financiers. Quels en sont les bénéficiaires ? La réglementation et la régulation sont-elles suffisantes pour empêcher les fraudes et garantir la maîtrise humaine de l’économie ? Plus généralement, l’économie est-elle au service de tous les hommes ou seulement de quelques-uns ?


Pour répondre à ces questions, le MCC d’Angers a réuni le 25 mars dernier trois experts passionnés de leur métier : Patrick Creuzé, PDG de MCA Finance, Bernard Flouriot, président du Crédit Mutuel Anjou Mayenne, Sébastien Stefani, directeur financier chez Bébé Confort.

Tous trois ont montré que les marchés financiers sont le présent de l’économie. Les entreprises travaillent au quotidien avec les marchés financiers à travers de nombreux dispositifs nécessaires à leur développement : crédit de trésorerie, crédit-bail, cessions de créances, emprunts en devises… Les particuliers épargnent et prennent des risques dans les actions ou les obligations. Tout cela contribue à la prospérité de l’économie locale ou nationale.

Pour autant, les trois intervenants sont unanimes pour condamner les spéculations sur les marchés internationaux surtout concernant les biens communs (alimentaires…). Ils doivent impérativement être régulés et taxés. Les contrôles internes aux entreprises, aux banques et organismes financiers doivent sans cesse se renforcer pour garantir la bonne orientation des flux financiers.
Alors comment s’en sortir ? Jean Joncheray, aumônier du MCC, nous rappelle en ouverture finale les mots de Saint Paul qui préconise de faire des achats comme si l’on ne possédait rien. Ainsi notre rapport à l’argent ne doit jamais être dans l’ordre de la possession. Son intervention complète est sur le site du diocèse.

Jean-Luc Malgat,

responsable du secteur d’Angers

2015-04-29T15:38:30+00:00