La joie de l’évangile, c’est pour nous !

////La joie de l’évangile, c’est pour nous !

L’exhortation apostolique (pour les chrétiens du monde entier) Evangelii Gaudium du Pape François, au seuil de l’hiver, a de quoi réchauffer nos cœurs. Cette joie, dit-il, naît et renaît avec le Christ. Elle est à communiquer à tous. En voici un court extrait (paragraphe 203) particulièrement vigoureux.


« La dignité de chaque personne humaine et le bien commun sont des questions qui devraient structurer toute la politique économique, or parfois elles semblent être des appendices ajoutés de l’extérieur pour compléter un discours politique sans perspectives ni programmes d’un vrai développement intégral. Beaucoup de paroles dérangent dans ce système ! C’est gênant de parler d’éthique, c’est gênant de parler de solidarité mondiale, c’est gênant de parler de distribution des biens, c’est gênant de parler de défendre les emplois, c’est gênant de parler de la dignité des faibles, c’est gênant de parler d’un Dieu qui exige un engagement pour la justice. D’autres fois, il arrive que ces paroles deviennent objet d’une manipulation opportuniste qui les déshonore. La commode indifférence à ces questions rend notre vie et nos paroles vides de toute signification. La vocation d’entrepreneur est un noble travail, il doit se laisser toujours interroger par un sens plus large de la vie ; ceci lui permet de servir vraiment le bien commun, par ses efforts de multiplier et rendre plus accessibles à tous les biens de ce monde. »

Pour lire l’exhortation

2013-11-28T12:57:10+00:00