Tout est dit dans «~Dieu nous aime~»

////Tout est dit dans «~Dieu nous aime~»

Le bonheur à portée de main… Daniel Duigou – ancien journaliste à la télé, psychanalyste et prêtre – pourrait bien nous aider à tendre le bras pour en recueillir des miettes…
C’est au cours de 6 années d’ermite dans le sud marocain que celui-ci a médité les Béatitudes. Il nous en livre l’essentiel qui conduit au seul bonheur, celui d’aimer, car elles nous révèlent le Père et les raisons de croire que, malgré nos failles, les paroles de Jésus sont applicables à l’homme et sont un appel à l’action.


Lisez notamment la méditation sur le jeune homme riche, vous y découvrirez la tentative de séduction dont Jésus n’est pas dupe, lui indiquant la vraie parole du « je » à laquelle le jeune homme répond alors par l’interrogation qui devrait aussi être la nôtre : « que ME manque-t-il ? ». Et Jésus lui propose un acte – le suivre – mais l’argent l’a mis à l’abri du désir et il lui faudrait, ainsi qu’à nous, ouvrir un espace à l’autre, à son désir, mais aussi à la souffrance de l’absence de l’autre, à l’espérance de la promesse… Notre espérance nous mène à marcher dans le désert à la recherche du bonheur, à nouer des solidarités, à nous nourrir du regard de la différence, à entrer dans la dynamique de la venue de Dieu.

Lisez où le Père Duigou nous entraîne lorsque le Christ nous incite à « faire » la justice, à la chercher, à la respecter, à lutter et nous battre pour elle. Nous sommes mis dans la position de la désirer et d’agir en conséquence, à prendre nos responsabilités. Dieu n’impose pas la justice, mais la rend possible. Dieu nous aime, tout est dit. Nous abandonnons l’idéal de perfection qui nous tétanise et pouvons enfin entrer dans un dialogue interpersonnel sans obligation de résultat, dans la confiance illimitée indispensable pour vivre notre aventure d’homme, assumer notre responsabilité et accéder au bonheur.

Bernard Chatelain

Le bonheur à portée de main, Méditation sur les Béatitudes ou l’impossible possible

Daniel Duigou, Mediaspaul 2013, 132 p. – 17 €

2018-08-28T09:14:27+00:00