« Venez à l’écart dans un lieu désert et reposez-vous un peu » dit Jésus à ses disciples revenant de mission (Mc 6,31)

////« Venez à l’écart dans un lieu désert et reposez-vous un peu » dit Jésus à ses disciples revenant de mission (Mc 6,31)

sarcophage2.jpg Pour beaucoup d’entre nous s’ouvre avec l’été un temps de vacances… Nous avons peut-être fait beaucoup de projets ou bien justement nous ne voulons surtout pas remplir un agenda, fût-il de loisirs. Nous voulons faire le plein de repos, de sommeil, comme l’écureuil fait des provisions pour l’hiver. Et pourtant une semaine ou deux après nos vacances parfois, nous sommes rattrapés par le stress et la fatigue. Comment alors engranger un repos durable ?

Tirons profit de ce temps de vacances pour apprendre à trouver le repos en mouvement. Le travail ne crée pas que de la fatigue : s’il est créateur, s’il dénoue, s’il est au service d’autrui, il nous donne de l’énergie, tout comme trop d’inactivité fatigue, pensons à ceux qui sont sans travail. Entre le trop plein et la vacuité, quelle voie ?

A chaque jour suffit sa peine (Mt 6,34) : trois exercices pour cultiver paix et confiance cet été :

  Être dans la nature : marcher en laissant passer nos pensées comme des nuages, pour simplement voir, écouter, sentir. Éprouver la bonne fatigue de la marche en montagne, en forêt, le long de la mer, en famille, avec les amis : voir et écouter, recevoir et donner, goûter l’instant. Éprouver le repos dans les activités et les rencontres.

  Répondre à l’invitation du Christ : « Demeurez en moi, comme moi en vous » (Jn 15,4) et me reposer en sa présence. Pour cela cultiver la louange et l’action de grâce qui remettent tout à sa place. Chaque soir prendre un temps pour recueillir dans le silence ce qui m’a été donné de vivre. C’est une excellente habitude pour libérer les capacités à aller de l’avant, cultiver la liberté face à ce qui rend inquiet et traverser les obscurités de ce temps.

  Faire grandir ma confiance en Dieu en priant avec le psaume 22. Peser chacun des mots. Il me fait revivre… ma coupe est débordante… C’est avec et en Lui que je peux en toutes choses, action et décision, recevoir le vrai repos. Habiter la maison du Seigneur, c’est possible. La porte est grande ouverte chaque jour de ma vie.

Françoise Alexandre, accompagnatrice JP Paris

2014-06-23T12:39:49+00:00