Vivre ensemble quand le temps s’accélère

Le développement de nombreuses technologies nous fait gagner du temps : ordinateur, messagerie, mobiles en tout genre… Du coup, notre rythme de vie et de travail s’accélère. Paradoxalement, le temps libéré n’est pas forcément consacré au repos, mais souvent à réaliser de plus en plus de tâches ou à densifier nos activités. La vie d’équipe proposée ci-dessous est inspirée de la soirée qui s’est déroulée à Angers le 24 janvier dans le cadre des JN 2014.



 1er temps : Voir où j’en suis

Comment analyser dans ma vie personnelle et professionnelle, cette pression du temps qui s’accélère, l’exigence de productivité croissante ? Quelles conséquences sur la qualité du « vivre ensemble » ? Ai-je le sentiment de maîtriser ou de subir la situation ? Quels choix ai-je faits jusqu’ici implicitement ou explicitement ?

 2ème temps : discerner avec le Christ

Essayer de faire mémoire de la façon dont Jésus gère son temps dans l’Évangile en racontant les passages qui nous viennent à l’esprit : sa capacité à prendre son temps avec les autres, à prendre du recul, à changer son programme, à rester fidèle à sa mission et attentif aux personnes et situations.

Ou bien lire un extrait choisi parmi les 3 premiers chapitres de l’Évangile de Marc. « Survoler~» ensemble ces trois chapitres et s’arrêter sur celui qui semblera fécond pour la réunion. Voir ce qui nous touche et porter attention à la manière dont Jésus gère son temps.

Quels enseignements en tirer pour nous ? Quels principes retenir ?

 3ème temps : agir d’un cœur transformé

Quelles perspectives pour moi demain ? Comment vais-je utiliser le temps gagné à partir de maintenant ? A qui l’offrir ? Quelle place pour le travail, repos, la réflexion personnelle, la prière ? De quelles paroles, attitudes, actions concrètes, je vais être capable pour mettre davantage de gratuité, d’espérance, de confiance, d’attention dans ma relation avec les autres ?

Suggestion de prière : relire le psaume 89. Chacun peut lire un verset à tour de rôle en se transmettant la Bible ou le psautier et en ménageant un temps de silence à chaque fois.

Jean-Luc Malgat

Lire aussi la prière de cette newsletter : « L’Église sait-elle encore être lente ? », par le pape François

2018-07-09T11:36:08+00:00