Jean-Baptiste, un météore qui dynamise le MCC

////Jean-Baptiste, un météore qui dynamise le MCC

Jean-Baptiste, dynamique trentenaire, vient d’entrer au Bureau national (BN), après trois ans dans l’équipe JP France. Parisien, il suit un double cursus d’études, droit et ESSEC. Renonçant à la profession d’avocat à laquelle le préparaient ses études à l’école du Barreau, il choisit l’entreprise, plus particulièrement dans le secteur bancaire. Soucieux d’une vie équilibrée, il veille à garder du temps pour ses engagements associatifs.

C’est au Mouvement eucharistique des jeunes (MEJ) que Jean-Baptiste a découvert le monde ignatien. À la fin de ses études, en 2014, à l’issue d’un long stage d’avocat, il choisit la banque. Après trois ans dans l’analyse de la régulation financière, il rejoint en juillet dernier l’audit interne à l’Inspection générale du même établissement. Lié à la profession par sa famille, il avance sans état d’âme dans un secteur qu’il sait en plein renouvellement, convaincu que, comme le levain dans la pâte, on peut le faire évoluer de l’intérieur.

Animé d’un grand souci éthique, il entre au MCC en 2015 après un des pèlerinages en Israël lancé par Hubert Hirrien alors aumônier national. En équipe JP, il retrouve la tradition de relecture de la vie professionnelle lié à l’évangile, découverte au MEJ. Rapidement, il rejoint l’équipe JP France et co-organise la journée de pré-congrès pour les JP en 2016 qui rassemble 200 personnes puis en octobre 2018 la session nationale des JP à Bordeaux qui réunit 140 d’entre eux, témoignant de ses qualités de d’organisateur et de communicant. En mai dernier, il est appelé à continuer au BN. Son but est de mieux faire connaître le MCC, trop discret pour lui, de manière plus professionnelle et moderne, selon deux axes : le témoignage et la parole publique.

L’avenir, il l’envisage avec confiance, soucieux d’équilibrer les différents domaines de sa vie, professionnel, associatif et personnel. La politique, il ne se prononce pas mais ne l’exclut pas : un météore n’arrête pas sa course en si bon chemin.

Solange de Coussemaker, comité de rédaction

2019-01-10T09:06:26+00:00