Vivre sa joie et témoigner

Quelles sont les plus grandes joies
que j’ai connues dans ma vie ?


— Qu’est-ce que j’ai ressenti intérieurement ?

— Comment l’ai-je exprimé et communiqué aux autres ?

— Ai-je réussi à transmettre ma joie ?

 Plus ordinairement, peut-on parler
de « petites joies » quotidiennes ?


— Par exemple, puis-je trouver dans les semaines
écoulées un moment de joie vécue, au-delà des
situations difficiles et conflictuelles ? Dans ma vie
professionnelle ? Dans ma vie personnelle ?

 S’agissant de ma vie professionnelle,
quelles sont les sources de cette joie ?


— Peut-elle être instrumentalisée par le style
de management que je connais dans
mon équipe (celui que je pratique ou subis) ?

 D’où vient la joie ?

— Ai-je déjà vécu des moments de joie spirituelle
profonde qui m’ont fait prendre conscience
que cette joie venait peut-être de Dieu ?

— Comment partager cette joie ?

— N’est-elle pas à sa manière une forme
de témoignage de ma foi ?

Terminer la réunion en priant le Magnificat
qui exprime la joie de Marie, joie de voir que Dieu
scelle une nouvelle alliance avec l’humanité
par l’enfant qu’elle porte.

2009-10-26T17:22:11+00:00