Paris, le 29 octobre 2018                                                               

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 LE MCC RÉPOND A L’APPEL DU PAPE DANS SA LETTRE AU PEUPLE DE DIEU

 

Depuis plusieurs mois, notre Église est durement mise à l’épreuve. Faisant suite à la lettre du Pape François au peuple de Dieu et à la demande d’un certain nombre de nos équipes, nous voulons aujourd’hui lancer à notre tour un appel. Nous l’adressons aux membres du Mouvement Chrétien des Cadres et dirigeants, ainsi qu’aux responsables et membres de tous les mouvements d’Église.

Nous voulons dire d’abord notre compassion. Nous pensons en tout premier lieu avec une immense tristesse aux victimes de la pédophilie, à leur souffrance, à leur détresse. Le respect absolu qui leur est dû impose que toute la lumière soit faite sur ce qui s’est passé. Nous pensons en second lieu aux prêtres et personnes consacrées, totalement engagés au service des autres, qui portent douloureusement les fautes terribles commises par certains d’entre eux. Nous nous associons à eux, et nous voulons leur exprimer notre profonde reconnaissance pour leur engagement.

Le MCC rassemble des cadres et dirigeants engagés dans le monde économique et social désireux de mieux vivre l’Évangile au cœur de leur vie professionnelle. De ce fait, nous sommes particulièrement sensibles au lien que le pape a fait entre les actes dénoncés et des situations d’abus de pouvoir. Même si cela se manifeste de façon différente dans nos entreprises, nous savons les conséquences très douloureuses que peuvent avoir des pratiques de management abusives. Cela appelle les responsables que nous sommes à contribuer aux transformations promouvant un respect toujours plus grand des personnes. Ce chemin de conversion est au cœur de notre mouvement, nous invitons nos équipes à le poursuivre et à en témoigner par leurs paroles et leurs actions.

Car nous dit le pape, « il est nécessaire que chaque baptisé se sente engagé dans la transformation ecclésiale et sociale dont nous avons tant besoin ». Au-delà du rôle que nous pouvons jouer dans nos entreprises et organisations, nous comprenons que le pape nous demande de nous engager dans la construction de l’Église de demain. Nous devons prendre davantage nos responsabilités en tant que laïcs pour transmettre la foi qui nous habite, et pour porter des paroles ouvertes qui puissent être entendues à l’occasion de débats contemporains majeurs pour notre société : accueil des migrants, accentuation des inégalités, bioéthique, transition écologique, montée des populismes…

Nous appelons nos équipes, mais également les autres mouvements d’Église, à entreprendre collectivement une démarche de discernement sur notre engagement dans cette construction de l’Église de demain. Nous voulons joindre notre appel à ceux entendus ces dernières semaines, qui demandent que laïcs et clercs de l’Église se placent résolument dans une démarche commune et se déclarent humblement, pour reprendre les mots de la présidente de la CORREF, « serviteurs de l’humain en sa vulnérabilité et sa dignité intangibles… tournant le dos à toute prétention d’expertise ou d’excellence, de sainteté, de vérité, de morale ».

Nous souhaitons que cette démarche de discernement nous conduise à formuler dans les prochains mois des propositions d’actions, qui pourront être mises en œuvre par nos mouvements, au niveau local avec les paroisses et au niveau national en lien avec les évêques. Nous mesurons l’ampleur de la tâche et des défis auxquels nous sommes confrontés, mais nous avançons avec confiance, dans la certitude que l’Esprit Saint nous accompagne dans nos engagements en Église.

Emmanuel et Véronique Prat, Responsables Nationaux du MCC

 

 

2018-10-31T12:21:42+00:00