Anne-Elisabeth: quand le secteur « Hauts-de-Seine Nord » se fait « équipe d’équipes »

////Anne-Elisabeth: quand le secteur « Hauts-de-Seine Nord » se fait « équipe d’équipes »

Sa nomination est encore fraîche (1 mois et demi), mais la nouvelle co-responsable du secteur « Hauts-de-Seine Nord » fourmille déjà d’idées et d’intuitions pour celui-ci.


Imprimer cet articleDepuis avril dernier, cette cadre de 52 ans, mariée sans enfants, partage avec Claude B. la responsabilité du secteur « Hauts-de-Seine nord », aux portes de Paris. Onze équipes au total, dont deux (notamment la sienne) qui ont pour particularité de se retrouver entre 12h et 14h. La sienne se réunit à la maison d’Église « Notre-Dame de Pentecôte », implantée sur le parvis de La Défense, au cœur du célèbre quartier d’affaires. «Ce qui leur donne une certaine coloration» explique Anne-Élisabeth : «Ces équipes, qui se réunissent sur le lieu de travail de leurs membres, sont marquées par un fort turn-over.» Les raisons de telles spécificités ? «Les mutations professionnelles, ainsi que la diversité des équipiers (35 à 65 ans), qui viennent de quatre diocèses différents.»

Autre originalité, la cohabitation du MCC avec l’ensemble des mouvements d’Église présents à Notre-Dame de Pentecôte. «Chaque trimestre, une vingtaine d’équipes se retrouvent à nos côtés» raconte Anne-Élisabeth, citant pêle-mêle «chorale, Entrepreneurs et dirigeants chrétiens, Opus dei, parcours Alpha…». Une ouverture que la nouvelle co-responsable montre volontiers en exemple et qu’elle aimerait voir «amplifiée encore» et toucher les autres équipes du secteur : «La fraternité au sein des équipes MCC et leur renouvellement sont des enjeux importants. Mais nous souhaitons d’abord renforcer le sentiment d’appartenance au mouvement.» Les Journées nationales 2014 (janvier-février) y contribueront, de même qu’est envisagée une journée de secteur. A partir d’une thématique commune puisée dans Responsables, et que se serait d’abord appropriée chaque équipe de base, une mise en commun se ferait ensuite à l’échelon supérieur. Une fécondité stimulante, la vocation du secteur «Hauts-de-Seine Nord» étant de devenir «une équipe d’équipes», selon le vœu et les mots d’Anne-Élisabeth.

Pierre-Olivier Boiton

2013-06-27T11:54:05+00:00