« Ce qui m’arrive n’est pas le tout de moi »

////« Ce qui m’arrive n’est pas le tout de moi »

Un constat : comment renforcer le sentiment d’appartenance au MCC ? Et un acte fondateur : un week-end de récollection pour les membres du secteur de Loire-Atlantique…


C’est ainsi que la Roche du Theil, centre spirituel eudiste breton, et son chat Figaro nous ont accueillis lors d’un beau week-end de février. Le père Philippe Girard a lancé le week-end à partir du livre de Jonas, conte biblique en lien avec nos vies de cadres : Jonas reçoit de Dieu la mission d’annoncer à Ninive, la grande ville païenne, qu’elle va être détruite. Mais écrasé par cet objectif, il s’enfuit. C’est un phénomène récurrent chez les prophètes qui devant l’ampleur de la mission cherchent à se dérober. Ils oublient que Dieu s’engage avec eux. Et c’est du fond de sa détresse, dans le ventre du poisson, que Jonas renoue avec Dieu, par la prière. Oui, prier est un acte dangereux, tu pourrais finir par être changé ! La relation à Dieu ouvre sur un inattendu. Es-tu prêt à prendre le risque ?

Dieu, touché par la conversion de la ville, renonce à détruire Ninive. Et Jonas est scandalisé par le pardon de Dieu : comment peut-il pardonner à l’ennemi d’Israël ? Dieu, en faisant croître une plante de ricin pour donner de l’ombre à Jonas (symbolisant ainsi le confort mental auquel on tient), lui fait comprendre qu’il aime tous les hommes, que TOUS sont appelés au salut.

Oui, l’homme ne se réduit pas aux actes qu’il pose ; tout entier, il est à l’image et à la ressemblance de Dieu.

Suis-je capable de me recevoir et de vivre comme un don de Dieu ? L’essentiel n’est pas ce qui m’arrive, mais comment je vis ce qui m’arrive, en communion avec Dieu ou seul ?

Bruno Ulvoas et Philippe Girard

2013-03-20T14:37:53+00:00