Concilier profit et solidarité, c’est possible !

////Concilier profit et solidarité, c’est possible !

À Lyon – Villeurbanne, les Semaines sociales de France se déroulaient pour la première fois en multiplex avec Paris et Strasbourg. Pas moins de 6 ateliers étaient animés par le MCC. Plusieurs expériences de réinvention du travail ont été avancées parmi lesquelles celle de l’économie sociale et solidaire.


Première intervention à deux voix : d’une part, Elena Lasida, docteure en économie, a apporté sa réflexion sur les apports de l’économie sociale et solidaire comme nouvelle finalité de l’entreprise pouvant s’insérer dans l’économie marchande que nous connaissons. Recherche de profit et solidarité humaine sont conciliables. D’autre part, Françoise Bouchaud est venue illustrer ces propos en témoignant de son expérience en tant que chargée d’insertion dans le dispositif EPIDA du Secours catholique (Expérimentation de parcours d’insertion à durées adaptées).

Ensuite, les retours d’expérience se sont accentués davantage vers le monde de l’entreprise. Nicole Mendez, salariée emblématique de l’ex-Lejaby, une entreprise lyonnaise de confection de lingerie, est venue raconter comment l’entreprise qui a été fermée faute de rentabilité suffisante a été transformée en une Société coopérative de production (SCOP), « les Atelières », dans laquelle les salariés sont désormais leurs propres dirigeants.
Autre exemple : l’entreprise Artibois insère par le compagnonnage de menuisiers qualifiés des personnes fragilisées par des maladies psychiques.

Autant d’expériences riches et partagées qui sont en phase avec le thème de nos journées nationales : « vivre ensemble dans un monde en mutation ! »

Bruno Bonnefous, membre de l’équipe du secteur Rhône

correspondant JP

enjeu1_SSF.jpg

2014-01-07T15:11:44+00:00