Grandit-on vraiment mieux en ville?

////Grandit-on vraiment mieux en ville?

Dans son récent rapport intitulé «La situation des enfants dans le monde 2012 : les enfants dans un monde urbain», l’Unicef estime que beaucoup d’enfants ne bénéficient pas de l’expansion urbaine.


Unicef.jpgAlors que plus de la moitié de la population mondiale vit actuellement en milieu urbain, l’Unicef constate que les droits des enfants ne sont pas toujours mieux respectés dans les villes. Bien que celles-ci offrent généralement de meilleures possibilités d’aller à l’école, de bénéficier de soins médicaux et de loisirs, les dénis du droit des enfants à la survie, la santé, la nutrition, l’éducation et la protection y sont répandus.

Dans notre monde de plus en plus urbanisé, l’absence d’une attention soutenue aux droits de l’enfant signifie que certains d’entre eux sont laissés pour compte : les enfants vivant dans des taudis et des quartiers informels, les enfants migrants ou ceux qui vivent et travaillent dans la rue, ont en effet peu de chances de bénéficier des avantages de la croissance économique en milieu urbain.LI144.jpg

L’injustice urbaine est commune à tous les pays, bien que ses formes et modèles spécifiques diffèrent. Elle affecte les chances dans la vie de centaines de millions d’enfants, privés d’une enfance sûre, saine, participative et satisfaisante.

Le rapport de l’Unicef 2012 soutient qu’une action concertée pour placer les droits de l’enfant au centre des décisions urbaines est la seule façon de réduire les écarts et de construire un avenir urbain plus équitable et prospère.

Claire Salles

Télécharger la revue «Les enfants dans un monde urbain»

2012-04-10T17:27:24+00:00