Inventer pour faire le bien

Le combat pour la justice n’est pas une option facultative : il est au cœur de la vie chrétienne. Ce combat n’est pas un chemin facile : nous devons y mettre en œuvre toute notre intelligence et bien sûr notre foi.

Particulièrement pour nous qui avons souvent été de bons élèves, attachés à bien faire, parce que cela flatte l’ego et produit en retour la reconnaissance sociale dont nous avons besoin. Si nous excellons à bien faire, cela ne suffit pas: il nous faut faire le bien, c’est à dire combattre pour la justice, faute de quoi nous prenons le risque d’entrer dans la logique du « mal banal » (Hannah Arendt) sans nous en apercevoir.

Notre Mouvement peut nous aider à une prise de conscience et un approfondissement sur les enjeux de notre monde. Il est le lieu où transformer un « catastrophisme éclairé » (Jean-Pierre Dupuy) en cette invincible espérance qui nous anime. Dans cette tension qui nous permet de sortir des sentiers battus, nous pouvons inventer de nouvelles voies. Cette invention est indispensable aujourd’hui alors que nous pouvons être tentés de reproduire ce qui est connu. C’est ce que nous avons mis en évidence ensemble à Lyon au début de l’année et que nous poursuivons ensemble dans les réflexions sur le MCC de demain.

Ludovic Salvo, Responsable national

2011-11-08T17:51:29+00:00