Julie Biro (CCFD) : indispensable, l’espace de Paix qu’est l’Europe

////Julie Biro (CCFD) : indispensable, l’espace de Paix qu’est l’Europe

Parler d’elle-même n’est pas la priorité de Julie Biro. Son job au CCFD ? Très simple, dit-elle : « je suis chargée de mission partenariats pour les pays d’Europe de l’Est », soit la Roumanie (UE), la Serbie (état candidat à l’UE), la Bosnie, le Kosovo, et l’Albanie (états potentiellement candidats).


Dans son petit bureau, au 5ème étage, rue Jean Lantier (Paris), elle raconte que depuis plus de dix ans elle accompagne les associations locales dans ces cinq pays. Elle partage leur cheminement pour construire un monde meilleur, dit-elle. Elle apprend ce qui s’appelle aujourd’hui le « BCS », traduisez «Bosniaque-Croate-Serbe». Indispensable pour travailler avec les personnes des associations de ces pays.

Européenne convaincue, française, née d’un père hongrois et d’une mère allemande, elle croit à la fécondité de relations de confiance.

Face à des combats communs, à la croisée de plusieurs problèmes politiquement épineux. Et elle insiste sur le danger de la politique ethnique en Bosnie : l’État distribue des droits en fonction de l’appartenance ethnique. Un recensement est en cours avec cet objectif et les conséquences que l’on imagine.

Lors de son Congrès de Lyon, le MCC a soutenu l’association « Femmes de Srebrenica », le secteur du CCFD où œuvre Julie. Ces femmes se sont investies dans la création d’une petite entreprise de fabrication de pâtes alimentaires, avec succès. Pour montrer qu’après un tel drame, même quinze ans après, on peut reconstruire l’estime de soi. « Les jeunes de ces pays, qui sont marqués par les guerres récentes, ont besoin de la construction de l’espace de Paix qu’est l’Europe ». C’est beaucoup plus que les avantages retirés d’un programme d’échange Erasmus…

A-M B.

2013-03-20T15:31:22+00:00