Le mystère de Pâques à Fukushima

////Le mystère de Pâques à Fukushima

« Nous n’avons pas l’intention de mourir, mais de sauver le Japon », déclarait récemment un contrôleur de radioactivité à la centrale de Fukushima.

Interrogé par une agence de presse, l’évêque de Sendai, au cœur de la zone touchée par le tsunami évoque ces chrétiens volontaires qui travaillent dans la zone de la centrale. Il précise : « Dans cette situation terrible, les chrétiens ont une grande opportunité, celle de rendre témoignage de leur foi et des valeurs évangéliques… Les ouvriers (chrétiens et non-chrétiens) mettent en danger leur vie pour sauver la population japonaise et éviter la catastrophe nucléaire. » (La Croix, le 5 avril 2011)

Risquer sa vie, pour sauver celle d’autres, connus et inconnus ! Comment ne pourrons-nous prier ardemment pour et avec ces hommes et ces femmes qui se donnent ainsi, imitant sans le vouloir ou en le sachant, le Seigneur de gloire dont nous célébrerons la résurrection ce 24 avril de l’an de grâce 2011 ?

Bernard Bougon s.j.

Aumônier national

2011-04-08T15:49:50+00:00