Oser une parole qui engage

////Oser une parole qui engage

C’est sur cette déclinaison du thème d’expression que le secteur des Alpes-Maritimes a organisé sa halte spirituelle annuelle le 18 mars dernier. Une vingtaine d’équipiers se sont retrouvés dans le cadre boisé et paisible du Foyer de Charité de Roquefort-les-Pins. Cette journée de réflexion et de partage s’est achevée par une eucharistie célébrée par le père Franklin Parmentier, accompagnateur d’une équipe.


Une ancienne DRH, devenue coach et formatrice à son compte, a témoigné de son parcours et nous a donné quelques clés. Pour elle, cet engagement passe d’abord par une façon de vivre car, dit-elle « C’est par l’exemple que je donne, par mes actes, en étant l’incarnation de ma foi, que je deviens parole vivante de Dieu. En vivant l’Amour en moi, je sors de la peur et je peux oser ». Pour y arriver, elle nous a suggéré de favoriser les actions simples et concrètes au quotidien, et de prendre du temps pour se poser, des moments de relecture pour aligner nos actes, nos décisions avec notre foi, nos convictions. Elle a souligné l’importance de la formation (outils et techniques de communication, gestion des conflits) pour avoir une communication vraie et aussi savoir dire non.

Une de nos accompagnatrices, Marie-Joëlle Guéguéniat, xavière à Nice, nous a invités à nous mettre à l’écoute de la Parole, la méditer, la contempler pour nous décentrer et ajuster notre propre volonté à la volonté de Dieu. Comment aboutir à une parole libre, inspirée afin que notre « oui soit oui » et notre « non soit non » ? Quels moyens prendre ? Se mettre sous le regard du Christ, relire les évènements et parler avec d’autres pour discerner … bref c’est ce que nous faisons régulièrement en équipes MCC !

Un temps personnel puis un échange en petits groupes ont permis aux participants de recueillir les fruits de ces témoignages et de faire résonner des phrases choisies en lien avec le thème : « pour pouvoir parler, l’important n’est pas ce que je sais, mais ce que je suis », « Je souhaite que ma foi transparaisse dans mes comportements et mon rapport à autrui », ou encore « La cohérence entre le dire et le faire nécessite parfois d’être moins ambitieux dans ses prises de position »… Il en est ressorti l’importance d’avoir une parole vraie, pour qu’elle aide à prendre des décisions justes, qu’elle crée de la confiance, et contribue à faire progresser les personnes et les projets dans lesquels nous sommes engagés.

Isabelle et Gilles Vela, responsables du secteur

2018-04-25T09:29:58+00:00