Pères en mer : édition 2011

////Pères en mer : édition 2011

Pères-en-mer… Une initiative heureuse d’un amoureux de la mer qui a voulu partager son projet chrétien : consacrer une semaine de son temps à la réflexion et au partage entre pères de famille. Une semaine en escadre avec Bernard Bougon, aumônier national du MCC et animateur spirituel de «Pères en mer», loin de la terre et de ses contraintes pesantes et chronophages qui nous donnent le prétexte éternel de ne pas s’arrêter. Un temps, pour revenir à l’essentiel : la famille, les enfants, l’amour, le rôle du père et du mari, l’amour du Père et son projet pour les hommes.


Alors, plutôt que d’ouvrir le livre de bord et vous relater notre croisière exceptionnelle pendant laquelle les vents et les cieux nous ont été insolemment favorables, laissez-moi vous raconter l’histoire d’un groupe de pères de famille qui se rencontrent, prient, partagent et (re)trouvent la consolation.

2_bateaux_news.jpg

Il y a Jérôme, l’ostéopathe parisien qui, après 30 années de mariage nous raconte comment, le temps faisant son œuvre, il vit l’amour en couple et en famille, dans l’amour de Dieu ; il conseille et rassure les plus jeunes car il est « passé par là » lui aussi. Il y a Edouard, l’informaticien, qui reconnait ne pas avoir passé assez de temps « utile » avec ses enfants. Il y a François, l’ingénieur réseau, qui se demande comment il va pouvoir concilier ses déplacements fréquents avec sa vie de famille. Il y a aussi Eric, le syndicaliste chrétien qui s’attache toujours à mettre l’homme au centre de ses préoccupations, et qui nous éclaire sur la vérité des politiques de management mises en œuvre dans les grands groupes… Mais il y a aussi les « padrés », les pères jésuites, Pierre et Bernard, hôtes de nos embarcations, pour nous guider quotidiennement lors de nos temps de partage, si émouvants de vérité et de lucidité. Leur expérience est « énorme », comme dirait mon fils de 14 ans, et leur vision de notre société très juste.

Ensemble_news.jpg

Enfin, last but not least, il y a « l’Amiral », celui qui sait prendre les décisions techniques pendant la navigation, mais aussi s’effacer quand les revendications des flibustiers concernent le « spirituel », laissant la main à l’ancien, le père Bernard, le socle, la base, à qui revient le dernier mot. Et puis il y a tous ceux qui en sont à leur 8e ou 9e édition de « Pères en mer » et qui nous décomplexent à chaque instant pour nous aider à nous exprimer librement… Ils nous rassurent : « ce qui est dit dans le groupe, restera dans le groupe ».

… Et si l’on arrive à coincer le « Pierre » jésuite dans un carré, il vous parle théologie et transforme la complexité des livres saints en une eau de cristal limpide…

sur_le_pont_news.jpg

Le sérieux du projet qu’est « Pères en mer » est reconnu par les plus sceptiques d’entre nous. J’y ai retrouvé des hommes de tous les horizons, très différents et pourtant si semblables, mais tous animés d’une joie de vivre qui s’exprimait volontiers à chaque escale autour d’un « apéro » interminable, bercé de chants de marins et autres classiques français ou britanniques (et oui ! Trafalgar, n’oublions jamais !). Une messe de l’Ascension célébrée au mouillage qui a bien failli faire couler le bateau qui accueillait les 28 pères de famille, a été le sommet de cette croisière spirituelle.
Pendant cette semaine, nous avons été, le temps d’une croisière, un groupe d’amis, une famille, une équipe. Certains d’entre nous se reverront souvent, d’autre moins, mais tous garderont sans aucun doute la mémoire d’un temps figé sur les flots, un temps utile et profond consacré à l’homme et sa famille, désirant poursuivre son aventure dans l’amour de Dieu. Et je crois ne pas me tromper quand j’affirme que tous ont rejoint leur famille avec plein de projets de vie qu’il ne restera plus qu’à mettre en œuvre…

Edition_2011.jpg

On y va par curiosité, ou à l’invitation de nos épouses, avec ou sans question… On en part plein de projets et de réponses à nos interrogations, épanouis et rayonnants… On reviendra par amour de son prochain, pour une piqure de rappel spirituel, ou simplement pour se poser sur les flots, le temps d’une semaine et contempler les dégradés de gris que propose le ciel breton !!!

Kenavo,

Amitiés salées,

Fabien TABARLY

_ Pour en savoir plus…

2011-09-06T16:18:36+00:00