Pour Adeline et Alban, jeunes responsables de secteur au Havre, le service fait partie de leur vocation

////Pour Adeline et Alban, jeunes responsables de secteur au Havre, le service fait partie de leur vocation

Lorsqu’ils se sont engagés au MCC il y a quatre ans, Adeline et Alban P. avaient des vies professionnelles déjà bien chargées et étaient tous deux très engagés au sein de la paroisse, du scoutisme, du pèlerinage de Lourdes.


A deux, ils souhaitaient se retrouver autour d’un axe commun. La réponse s’est trouvée vers un mouvement alliant vie professionnelle et vie d’équipe : le MCC. Un an après, lorsque les anciens responsables de secteur leur ont demandé de prendre la responsabilité de secteur, beaucoup de questions se sont posées. Mettre leur expertise professionnelle au sein du MCC était un défi. Mais ils ont accepté avec plaisir cette mission.

A leur actif tout récemment en février, une conférence sur le thème « donner du sens au travail », avec l’objectif aussi de mieux faire connaître le mouvement dans leur secteur, ayant bien conscience de l’importance du marketing et de la communication. Ce projet a été pour eux l’occasion de partages enrichissants avec les jeunes professionnels et les différents responsables du diocèse.

A côté de leur engagement dans le mouvement, ils ont entamé une formation de deux ans au sein du diocèse. Et ne manquent jamais de mettre en avant le MCC lors de discussions ! Côté vie professionnelle, Adeline travaille pour un groupe pétrolier dans lequel elle assure le suivi technique des unités qui produisent 24h sur 24 l’essence des voitures. Alban, qui est originaire de la région et issu du monde agricole, est responsable d’une équipe au sein d’un groupe bancaire mutualiste. Il accompagne les entreprises agricoles et professionnelles à réaliser leur projet. Jeunes mariés, ils n’ont pas encore d’enfants.

Heureux de leurs expériences de service, ils encouragent toutes celles et tous ceux qui le souhaitent à prendre des responsabilités dans l’Église, toujours sources de richesse.

Témoignage d’Alban et Adeline P.,

recueilli par Alexandra Vermue

2013-02-21T14:43:02+00:00