Sharana : une démarche de développement global

////Sharana : une démarche de développement global

Inventer, nous demande le thème du Congrès du MCC. Inventer, c’est aussi s’inspirer de ce qui existe déjà à une petite échelle, parfois à l’autre bout du monde, et qui gagne à être glané, connu, encouragé, partagé…

Un séjour en Inde cet été m’a permis de découvrir les fruits de l’association « Sharana » qui vient de fêter ses 10 ans d’existence. Elle œuvre à Pondichéry, ancien comptoir français, sur la côte sud-est du pays.


En sanskrit (langue indo-européenne), Sharana veut dire « abri, refuge ». Agissant auprès d’une partie de la population de Pondichéry et de certains villages environnants, Sharana n’a pas pour objectif d’« assister », de « sauver » ou de « faire à la place de ». Elle a pour vocation d’ « impliquer les habitants dans l’amélioration de leurs conditions de vie, de leur faire prendre conscience de leur potentiel, de permettre aux familles d’accéder à l’indépendance financière et sociale ». En un mot, d’être acteur de leur développement, sur un principe de partenariat avec l’association.

Par ailleurs, Sharana ne veut pas se spécialiser dans un seul domaine, mais croit plutôt dans l’efficacité de faire avancer plusieurs domaines de front et s’attache à un développement global. L’exemple de la cruche percée de plusieurs trous illustre bien cette idée : « Si l’on s’attache à colmater seulement un trou, l’eau continue de couler par les autres trous, il faut donc essayer de boucher tous les trous en même temps »…

D’où l’expérimentation de plusieurs pistes adaptées à chaque village, en fonction de ses besoins : aide à la scolarisation des enfants (fournitures scolaires, cours du soir, séjour « vacances »), centre de premiers soins, campagnes de dépistages médicaux, sensibilisation à l’hygiène, micro-crédit, crèche accueillant les plus petits pour permettre à leur mère d’aller travailler, cours d’informatique, atelier de confection (tuniques, sacs recyclés) par des femmes, ouverture d’une cafétéria sur la terrasse surplombant les locaux de l’association, etc.

Autre projet témoignant d’un développement original, durable, cohérent, pensé « à hauteur d’homme », la mise en place d’une unité de production de spiruline. Cette algue, aux vertus nutritionnelles exceptionnelles et très simple à produire (zéro technologie, zéro stockage, etc.) offre aux enfants des villages et de Pondichéry des compléments alimentaires journaliers indispensables à leur croissance. Le reste de la production est vendu et permet l’auto-financement du projet.

Pour plus de détail, retrouvez en photos les tenants et les aboutissants du projet « spiruline », cliquez ici
http://www.sharana.fr/spiruline.htm|Le projet “spiruline”

Pour découvrir les autres projets développés par Sharana, et pour soutenir l’association, par exemple en parrainant des enfants, allez sur le site.|site de Sharana

Pierre-Olivier Boiton

2018-08-27T10:27:18+00:00