Une entreprise solidaire qui fait travailler ensemble diplômés de grandes écoles et personnes en grande difficulté

////Une entreprise solidaire qui fait travailler ensemble diplômés de grandes écoles et personnes en grande difficulté

Une utopie qui se réalise, cela mérite d’être connu et de tenter d’en tirer quelques enseignements pour rendre nos entreprises plus conviviales et plus ouvertes aux personnes en situation de précarité ou d’exclusion (chômage de très longue durée, grande pauvreté, misère, exclusion).


Gérard Desmedt nous raconte l’aventure de l’entreprise « Travailler et Apprendre Ensemble » (TAE) créée à Noisy-le-Grand par ATD Quart Monde il y a 10 ans et qui vit encore malgré des difficultés qui ne sont pas occultées. 20 salariés, diplômés de grandes écoles, volontaires et personnes ayant connu de multiples galères réparent des ordinateurs, font des ménages ou rénovent des bâtiments. Les uns et les autres transmettent et partagent leurs connaissances et expériences. Les salariés y ont leur mot à dire sur l’organisation et l’ambiance du travail, clients et fournisseurs sont associés aux objectifs, rentabilité et compétitivité sont relativisées face au respect des hommes.

Voici une expérience qui a essaimé dans 3 des pays les plus pauvres du monde, qui montre que la volonté et l’abnégation des plus riches comme des plus pauvres peut faire des miracles et remettre debout des blessés de la vie. Et si nos entreprises tentaient d’intégrer aussi des personnes ayant vécu la misère dans certaines équipes volontaires…

Bernard Chatelain

L’entreprise réinventée : ils n’auraient pas dû se rencontrer et ils travaillent ensemble

Gérard Desmedt, Éditions de l’atelier 2012, 142 p. – 17€

2012-11-14T15:44:40+00:00