Vous avez mal au travail?

Le mois dernier, nous vous offrions en avant première un article de Projet, la Revue du Ceras, rédigé par Franklin Claude, membre du MCC, autour de la question «Mutations industrielles : les salariés en première ligne»

Si vous voulez approfondir, d’autres articles de la revue “Projet” sont disponibles ici et une vie d’équipe sur la solitude au travail vous est proposée dans cette lettre du MCC.

En ces mois de rentrée où le quotidien a rattrapé les bonnes résolutions de l’été, il est intéressant de s’arrêter sur nos pratiques au travail.

Que nous soyons manager ou managé, nous ne sommes pas étranger aux mots, ni aux maux de Vincent de Gaulejac, sociologue clinicien, qui décortique dans l’article «Management, les maux pour le dire» comment nous sommes arrivés dans l’impasse. Au point qu’il nous a fallu inventer un nouveau langage : la novlangue où les mots ont perdu sens dans toutes les acceptions du terme : par exemple, l’humain est devenu un capital.

Un autre article édifiant, fruit de la collaboration de Laurent Caron, Marylène Coppi , Laurence Théry et Alexandre Vasselin qui s’intitule «Devant l’impossibilité de faire le travail prescrit», montre comment tricher et mentir sont parfois la seule manière pour certains salariés de retrouver sens dans leur travail et fierté… Cet article vous est mis à disposition gratuitement grâce à la collaboration entre le MCC et le CERAS sur ce dossier.

Enfin, pour ceux qui préfèrent écouter, France Culture a proposé cet été une série de conférences avec le Collège de France.

Écoutez en particulier Yves Clot titulaire de la chaire de psychologie du travail du Conservatoire national des arts et métiers.

Et partagez en équipe grâce à la vie d’équipe intitulée “La solitude au travail”.

Les nouvelles organisations du travail cannibalisent-elles vraiment les relations entre les personnes? Favorisent-elles l’autonomie ou la solitude? Quels moyens est-il possible de déployer pour éviter le sentiment ou les situations de solitude pour ses équipes, ses pairs, voire soi-même? Bref, éviter le piège tendu par le manque de temps, d’espace, et par l’individualisation des performances. Trois questions pour un échange en équipe !

2018-08-28T09:11:23+00:00