Voyage de Benoît XVI au Liban du 14 au 16 septembre 2012 : des enjeux majeurs dans un monde arabe en pleine mutation

////Voyage de Benoît XVI au Liban du 14 au 16 septembre 2012 : des enjeux majeurs dans un monde arabe en pleine mutation

La visite du pape au Liban fait suite au synode des Évêques pour le Moyen-Orient qui a eu lieu au Vatican en octobre 2010. Elle ne vise pas seulement le Liban mais tout le Proche-Orient, le Pape, en fait, vient déposer entre les mains de tous les Évêques Catholiques son Exhortation apostolique post-synodale.


Cette visite représente à mon sens deux défis majeurs : le témoignage et la communion. Dans cette partie du monde, l’Église catholique est minoritaire alors que cette terre est le berceau des premiers chrétiens. Les catholiques vivent dans un sentiment d’insécurité, peut-être à un moindre degré au Liban où les chrétiens sont plus nombreux et participent pleinement à la vie publique.

Ce qui se passe est que les chrétiens partent du Moyen-Orient. L’appel pour le synode d’ailleurs a été principalement motivé par la visite des Evêques irakiens en 2009 qui ont communiqué leur souci au Pape : y aura-t-il encore des chrétiens sur place ? Comment trouver du sens à la présence des chrétiens dans des pays où ils ne sont pas tolérés ? Une réponse peut émerger : et si les chrétiens se sentaient envoyés en mission dans leur propre pays, comme témoins d’une juste construction du bien commun, d’un amour qui crée un réel lien social, et des droits de tout homme et de tout l’homme à la liberté de conscience? Quelle est la formation adaptée ? Les chrétiens ont besoin d’approfondir la doctrine sociale de l’Eglise. Certains musulmans reconnaissent que la présence des chrétiens apporte un autre regard et une ouverture et qu’elle est bénéfique pour toute la population.

L’enjeu de la communion se situe d’abord à l’intérieur de l’Église catholique. Le Moyen-Orient a la particularité d’accueillir plusieurs Églises catholiques selon les pays. La mobilité est source de questions: quelle pastorale commune ces Églises peuvent-elles avoir dans un même lieu géographique ? Et à partir de là, quels liens avec les chrétiens orthodoxes majoritaires, et tous les autres croyants ?
Cette visite de Benoît XVI, dans une région qui bouillonne depuis 2 ans, est un événement prometteur !

Sr Katia Mikhael, libanaise et vivant à La Rochelle en France

Propos recueillis par Marie Remy

— Site du Vatican sur le voyage apostolique du Pape au Liban

— Liste des 44 propositions remises au Pape suite au Synode

2018-08-28T09:11:56+00:00