Nous sommes heureux de saluer chacun de vous !

C’est avec reconnaissance et confiance que nous abordons la responsabilité nationale que le Conseil national des 8 et 9 mai nous a confiée, à la suite de Véronique et Emmanuel Prat : depuis 35 ans en effet le MCC s’inscrit intimement dans notre chemin de vie à deux, humain et spirituel, et nous fait grandir.

Nourris par cette expérience, nous sommes convaincus que la proposition du MCC est plus que jamais pertinente en ces temps où le travail est bouleversé, où pèsent incertitudes et fortes tensions, où sont remis en cause radicalement nos modèles économiques et sociétaux.

Tant d’hommes et de femmes, dans nos équipes et autour de nous, cherchent du soutien dans les difficultés, et aspirent à trouver sens et unité dans leur vie…

C’est pourquoi nous vous proposons de nous mettre en marche pour re-connaître ensemble le charisme du MCC, ce don de l’écoute et du dialogue qui aide à discerner comment exercer nos responsabilités selon l’Esprit du Christ, ce don au service du bien commun que notre mouvement est pour le monde aujourd’hui.

Avec créativité et audace, allons à la rencontre les uns des autres dans nos secteurs, et au-delà dans le mouvement ainsi qu’à sa périphérie.

Profitons de Passeurs d’avenir pour échanger en ligne, et du rassemblement de Marseille pour nous retrouver !

Conduits par l’Esprit Saint, “déplaçons-nous”, à l’écoute de tout ce qui se vit et souhaite se vivre, dans la diversité de nos réalités.

Ce chemin de synodalité sera chemin de vie : nous nous renouvellerons, dans notre organisation comme dans notre élan, afin que le don du MCC puisse se déployer dans toute sa vitalité. Les encycliques « Fratelli tutti » et « Laudato si’ » offriront des repères précieux pour orienter notre route.

Ainsi, nous vous faisons cette invitation : en mouvement, marchons humblement avec notre Dieu, dialoguons avec courage, pour que grandissent la fraternité et le respect de notre Maison commune.

Martin et Cécile Lesage, responsables nationaux

​NB : pour réagir ou laisser un commentaire, rendez-vous sur Passeurs d’avenir