Qu’est-ce qui différencie la quête de sens au travail des jeunes générations ?
Ils ont besoin d’avoir un impact positif sur le monde

Evaneos est une entreprise lancée il y a 10 ans, qui met le digital au service du voyage. Nous sommes aujourd’hui 220 salariés basés à Paris, de 22 nationalités avec une moyenne d’âge de 30 ans. Lors d’une enquête interne en novembre dernier, nous avons mesuré que la moitié des salariés identifiaient la culture et la mission de l’entreprise comme les deux facteurs qui avaient été les plus décisifs dans leur choix de rejoindre l’aventure. Les autres arrivant loin derrière. Je peux ainsi pointer deux spécificités des plus jeunes générations que je côtoie.

L’attachement aux collègues d’abord. Le besoin d’un sentiment d’appartenance forte, une forme un peu tribale de rapport au collectif. Nous parlons voyage au quotidien et un bon nombre partent en WE ou vacances ensemble. Evaneos c’est leur univers…

Le besoin d’avoir un impact positif sur le monde ensuite, avoir affiné notre raison d’être. L’été dernier a été une sorte de catalyseur des énergies : par des relations empathiques et authentiques, nous rendons possibles des expériences de voyage extraordinaires, nous développons les économies locales et nous luttons contre le tourisme de masse. Clairement, les Evaneossiens sont là pour ça. Clairement, chacun s’autorise à challenger les décisions et les pratiques à l’aune de cette raison d’être. Nous avons par exemple tous les 15 jours une session de questions-réponses aux fondateurs au cours de laquelle chacun peut questionner tout ce qui le taraude de manière anonyme.

Il me semble donc que les jeunes générations ont davantage besoin de lien que leurs aînés, et cherche davantage de cohérence entre les pratiques très « micro » autour d’eux et les décisions très « macro » pour contribuer à la transformation du monde.

Claire Degueil, chief people officer (DRH) de la start-up Evaneos
Rédigé en février 2020


Biographie :

  • 2006 : Claire sort d’École d’ingénieurs, débute sa carrière chez Danone en RH et entre au MCC !
  • 2012 : Elle part en congés sabbatique en Algérie pour un an de volontariat.
  • 2017 : Elle quitte le CAC 40 pour rejoindre Evaneos, 120 salariés à l’époque.
  • 2020 : Elle passe à 80% !