Tel était le thème d’une conférence qui a réuni Jérôme Vignon, observateur français invité à ce chemin synodal et président d’honneur des Semaines sociales de France (SSF), ainsi que Stefan Vesper, membre de l’assemblée synodale du chemin synodal allemand, lors d’une conférence-débat organisée par les SSF le 2 juin dernier.

Très secouée par les abus sexuels, l’Église allemande a construit son chemin synodal à partir de quatre thématiques en lien avec ce sujet : répartition des pouvoirs et responsabilités dans l’Église, place des femmes dans les services et les fonctions, renforcement et ouverture du célibat sacerdotal, réussir la vie relationnelle – vivre l’amour dans le couple et la sexualité. Sur toutes ces thématiques, le synode allemand a souligné la nécessité du dialogue entre toutes les composantes de l’Église. Il a aussi affirmé l’importance de rester ensemble dans la controverse et de ne pas abandonner la fraternité du « chemin ».

Les chrétiens allemands ont par ailleurs imaginé un cadre procédural propre pour mener à bien leur synode : une structure représentative originale au niveau du pays et non à partir des paroisses (copilotage clercs, laïcs, autres représentants), avec des proportions très calculées et démocratiques.

Que peut-on apprendre de ce chemin synodal singulier ? Quels enseignements en tirer pour notre propre Église locale ? Quels enjeux se dessinent pour l’Église en Europe et pour l’Église universelle ? Pour le président de la conférence des évêques allemande (DBK), Mgr Bätzing, il s’agit à la fois de « restaurer la crédibilité de l’Église, la plausibilité de la Foi et la capacité missionnaire de l’Église catholique en Allemagne ».

Jérôme Vignon et Stefan Vesper ont débattu en toute transparence de ces questions. Faites-vous une opinion en regardant le replay de la conférence. Jérôme Vignon a par ailleurs détaillé les principaux enseignements qu’il a tirés de la conférence en ligne des 4 et 5 février 2021 du chemin synodal allemand et de la 3e rencontre plénière du 3 au 5 février 2022 de ce même synode.

L’ensemble de ces contenus est en accès libre, profitez-en.

Elisabeth Clément, équipière à Paris, membre de l’équipe Synodalité du MCC, et Marie-Hélène Massuelle, responsable éditoriale