Comment la spiritualité ignatienne peut-elle irriguer notre vie professionnelle ? Au cours d’une soirée conviviale organisée par la région Paris-Saint-Denis le 1er juin 2022, deux membres actifs du MCC ont été invités à offrir leur regard sur cette question et à témoigner de leur expérience : Claire Degueil, ancienne membre du BN et Xavier Grenet, ancien responsable national. Deux personnalités, deux générations, mais un métier commun : les RH, et un solide enracinement dans la spiritualité ignatienne. Plusieurs questions ont été abordées.

Que leur apporte la spiritualité ignatienne ? Un regard d’espérance sur le monde ; la volonté de remettre les hommes et femmes de l’entreprise debout. Trois aspects sont essentiels : l’unité dans nos vies, le discernement spirituel, la foi. Le MCC constitue un lieu de surgissement de l’Esprit, essentiel pour donner une colonne vertébrale à notre vie, concilier nos différentes responsabilités en les mettant au cœur d’un combat moral.

Comment agir en chrétien dans notre travail ? En traitant chaque personne humaine comme une finalité, non comme un moyen. La DRH se met au service des hommes et des femmes, en leur apportant écoute bienveillante et reconnaissance, qui leur permettent de progresser.

Le combat spirituel peut se manifester dans des décisions RH douloureuses à prendre. Dans ces situations, le respect des personnes est primordial. La prière aussi : remettre à Dieu ce qui nous dépasse et s’arrimer à lui (cf. psaume 130). Et également la crédibilité : pour ne pas tromper la confiance de l’autre, il faut le moins d’écart possible entre ce que nous disons et ce que nous faisons.

Quelles boussoles dans l’action ? La pensée sociale de l’Église (cf. le parcours proposé par le MCC), ainsi que les fondamentaux de la spiritualité ignatienne : le discernement entre le bon et le mauvais esprit, la liberté intérieure l’obéissance dans l’action, la bienveillance, la joie.

Antoine Besserve, responsable d’équipe à Paris St Denis