L’argent, outil ou nouvelle divinité ?

////L’argent, outil ou nouvelle divinité ?

La journée de rentrée du secteur des Alpes-Maritimes, le 18 novembre à Nice, avait deux objectifs. D’une part, faire connaître le MCC lors de la messe paroissiale à la basilique Notre-Dame : nous avons présenté notre mouvement et rencontré de futurs équipiers ! D’autre part, nous retrouver entre membres des différentes équipes avec Marion, responsable régionale PACCA.

Après un pique-nique partagé, le document intitulé « Considérations pour un discernement éthique sur certains aspects du système économique et financier actuel » (mai 2018) a nourri notre réflexion. L’originalité de la rédaction de ce texte, par deux services du Vatican, la Congrégation pour la doctrine de la foi et le Dicastère pour le développement humain intégral, nous a frappés. Il s’agit de « fonder l’exigence morale sur l’affirmation de la foi et de ne pas séparer la foi de sa traduction en actes », comme l’a souligné le père Bruno-Marie Duffé, secrétaire de ce dicastère, dans un entretien donné à La Croix.

Évoquant la situation économique et financière mondiale, nous avons été sensibles au critère éthique fondamental mis en avant pour juger le système actuel : la « qualité humaine de relations que les mécanismes économiques ne sont pas en mesure de produire à eux seuls » (cf. §1). Le texte fonde son analyse sur une « anthropologie relationnelle,… une vision de l’homme comme sujet constitutivement inséré dans un ensemble de relations » (§10).

Il appelle à une régulation supranationale des marchés financiers, à la séparation entre banques de dépôts et banques d’affaires, à la lutte contre l’évasion fiscale, objectifs qui ne sont pas à portée immédiate d’individu. Mais alors, pour contribuer à mettre en place « une culture entrepreneuriale et financière qui tienne compte de tous les acteurs qui constituent le bien commun » (§23), comment pouvons-nous agir, dans notre travail, notre façon de consommer ou d’épargner ? Que faisons-nous déjà ?

Les échanges vifs, francs et bienveillants, qui ont marqué notre journée, nous encouragent à développer la culture du débat dans l’Église !

Laurence Gaillard

Redécouvrir l’analyse faite dans la newsletter de juillet 2018 à l’occasion de la publication du document du Vatican (Texte du Vatican en faveur d’une régulation éthique de la finance : chacun de nous a un rôle à jouer !) ainsi que le commentaire dans Responsables (Éthique et finance, un texte éclairant du Vatican, Responsables n° 441, automne 2018, pp 30-31)

2019-01-09T16:03:55+00:00